[Cybersecurité] – Spécialisée en copyright trolling depuis plusieurs années, la société suisse PicRights a fait fort cette fois-ci en réclamant 580 euros à un cabinet d’avocats pour « l’utilisation sans licence » d’une photographie représentant un petit coffre-fort dont les droits d’auteur appartiendraient à Reuters News & Media , nous dévoile JON HELLAND dans le LEXTIMES.FR le 13 mars 2023.

Une escroquerie bien rodée , le copyright trolling de PicRights

Moi même trollé par cette même société , qui me demande 750€ pour l’emploi d’une image , que je la retire ou pas , je me suis demandé , quelle pouvait bien etre ce nouveau business sur internet , qui consisterait à exiger un paiement sous la menace judiciaire . En vérité la propriété intellectuelle est devenu un véritable alibi pour organiser des arnaques sur le meme principes que celui du Scam .

Protégez-vous contre les Scams Informatiques : Un Guide Informatif pour les Innovateurs en Herbe

Dans le monde numérique d’aujourd’hui, alors que l’innovation et la créativité prospèrent, les entrepreneurs et les passionnés de technologie sont confrontés à une menace omniprésente : les scams informatiques. Ces escroqueries, souvent perpétrées à travers des e-mails, des appels téléphoniques, des SMS et même les réseaux sociaux, représentent un risque sérieux pour la sécurité en ligne. Cet article doit vous permettre d’etre informé et formé sur les différentes formes de scams, ainsi que sur les meilleures pratiques pour se protéger contre ces menaces.

Les Formes Courantes de Scams Informatiques :

  1. Phishing : Les attaques de phishing visent à tromper les individus en se faisant passer pour des entités légitimes. Les entrepreneurs doivent être prudents face aux e-mails frauduleux demandant des informations sensibles.
  2. Arnaques Téléphoniques : Les fraudes par téléphone sont de plus en plus sophistiquées. Il est crucial de vérifier l’identité des appelants avant de divulguer des informations confidentielles.
  3. Smishing : Les scams par SMS sont une menace croissante. Les lecteurs doivent être avertis des messages texte frauduleux et être sceptiques face aux demandes de renseignements personnels.

Arnaques sur les Réseaux Sociaux :

Les plateformes de médias sociaux ne sont pas à l’abri des scams. Des profils frauduleux peuvent être utilisés pour gagner la confiance des utilisateurs. La prudence est de mise lorsqu’on établit des relations en ligne.

Conseils pour la Protection :

  1. Vérification de l’Authenticité : Avant de répondre à un e-mail, un appel ou un message, assurez-vous de la légitimité de la source. Contactez directement l’entreprise ou l’individu en question pour confirmer toute demande suspecte.
  2. Éducation Continue : Restez informé sur les dernières tactiques utilisées par les escrocs. La sensibilisation est une défense efficace.
  3. Utilisation d’Outils de Sécurité : Investissez dans des outils de sécurité informatique tels que des antivirus et des pare-feu pour renforcer la protection de vos appareils.
  4. Signalement des Activités Frauduleuses : Si vous identifiez une activité suspecte, signalez-la aux autorités compétentes et partagez l’information avec votre réseau pour une protection collective.

Conclusion :

Dans le paysage numérique en constante évolution, la vigilance est la clé de la protection contre les scams informatiques. En tant que membres de la communauté technologique, il est impératif de rester informé et éduqué pour préserver la sécurité en ligne. En suivant ces conseils, nous pouvons contribuer à créer un environnement numérique plus sûr et plus résilient pour l’innovation et la croissance.

Je vous avoue que c’est assez impressionnant, quand l’on reçoit ce genre de courrier dans sa boite mail , plutôt que des bonnes propositions de partenariat ou de nouveaux clients . Le premier réflexe est donc de comprendre qui vous envoie ce genre de document extrêmement bien rédigé. Et souvent , avec un peu de recherche , l’on se rend compte que l’on est victime d’une escroquerie.

« Reuters News & Media Inc a confié à la société PicRights Europe GmbH, écrit Aurelien Cavalier qui signe ce courrier ubuesque émanant du “Département Français du Service de conformité des licences de PicRights”, la vérification du respect des droits d’auteur de ses contenus ».

Expliquant que son mandant n’a aucune connaissance de l’octroi d’une licence pour l’utilisation de cette image, M. Cavalier demande, sous 14 jours, de cesser son utilisation et un dédommagement de 580 euros pour cette image qui ne présente aucune originalité.

Photographie non originale revendiquée par Reuters via PicRights.

Ce qu’il vous convient de faire

Le copyright trolling consiste à revendiquer abusivement, auprès de personnes crédules, par des sociétés comme PicRights, mandatées ou non par Reuters, l’AFP ou d’autres agences, un droit d’auteur illusoire sur une œuvre non originale. Une arnaque bien rodée, dont PicRightss’est fait la spécialité, qu’il convient juste d’ignorer. Ne surtout pas tenter de discuter ou d’échanger car plus vous le ferez et plus vous donnerez d’informations involontaires sur vous et votre structure . Ceci est une action illégale , placez ce mail dans vos spams pour vous éviter des relances inutiles .


Cet article vous a-t-il été utile ?


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *