[chronique]- De la Farine à la Cocaïne , une tragédie Ivoirienne éventée !!

Publié le 22 Juin 2020 par Patrice Nziansè

Coup de tonnerre sur les réseau sociaux fin Mai 2020 et les médias du monde entier suite à une série d’articles sur le journal Canadien et Hollandais Vice.com , comparable à Médiapart en France. , sur le trafic de drogue en Afrique de l’Ouest avec comme épicentre la Côte d’Ivoire ! Cette dernière rentre désormais dans la liste des narco-états entretenant une économie mafieuse autour de la drogue , de son acheminement et de sa distribution .

« En Afrique , il y a de l’argent !! « 

On me disait souvent ,  » Patrice , l’Afrique a de l’Argent !! » Car quand l’on entreprend , ce qui nous manque le plus souvent , ce sont les fonds . Il n’est plus à démontrer, que les Banques africaines et en Afrique de manière générale ne supportent pas l’économie et très peu les entrepreneurs locaux . En vérité , beaucoup d’entre elles redoutent le blanchiment d’argent . Aussi la plupart des startups africaines en sont venues à faire des levées de Fonds qu’à l’extérieur de l’Afrique pour se lancer ou exister , mais le pari reste compliqué , quand l’on n’est pas supporté par nos États . Un gouvernement , qui n’investit pas dans son tissu économique se coupe de revenu très important , se marginalise dans une dépendance économique vis a vis de puissances extérieures qui elles , travaillent pour l’essor de leurs pays.

Alors d’où vient cette argent ? Dans des pays très ou trop peu industrialisés , où le chômage bat son plein , comme par exemple la Banque Africaine de Développement (BAD) qui évalue entre 70% et 90% de chômage en Cote d’Ivoire .

« Akin Olugbadé, directrice générale adjointe chargée de l’Afrique de l’Ouest à la Banque Africaine de Développement (BAD), a annoncé ce chiffre, lundi 12 mars 2018 au siège de cette institution à Abidjan. Une information qui fait couler encre et salive car en porte-à-faux avec les chiffres donnés par l’Etat de Côte d’Ivoire. « La part cumulé des emplois vulnérables et des chômeurs dans la population active en Côte d’Ivoire se situe dans la fourchette compris entre 70 et 90%. », a fait savoir Akin Olugbadé, DGA de la BAD à l’auditorium Babakar N’Diaye au siège de l’institution à Abidjan.

Marie-Laure Akin-Olugbade – BAD

Une Tragédie Ivoiro-Ivoirienne

Félix Houphouët-Boigny avec son 1er ministre Alassane Ouattara en 1992

Depuis la mort du Vieux comme il était affectueusement appelé , le président Félix Houphouët-Boigny , le 7 Décembre 1993 , la Côte d’Ivoire a vécu une lente descente aux enfers , qui s’est accentuée lorsque le President Laurent Gabgbo réussi à se glisser au pouvoir poussé par le peuple ivoirien et contre toute attente des instances internationales le 26 Octobre 2000 . Celui qui devait succéder au Président Félix Houphouët-Boigny , si cela devait tenir qu’a la France , très impliquée dans la politique ivoirienne , aurait été Mr Alassane Dramane Ouattara , un pur produit de l’école coloniale française et suprémaciste occidentale américaine . Il lui aura fallu 16ans pour atteindre ce but , aidé par de longues luttes armées , une zizanie collective alimentée par des populations montées entre elle , et des multiples tentatives de tractations passées à l’intérieur et à l’extérieur pour tenter de pacifier la situation toutes portées en échec . Une guerre de Succession fratricide et qui aboutit , 10 ans après ce qui correspond au premier coup d’état fomenté par une coalition d’état du Nord , à des révélations les plus tonitruantes .

Oui parce qu’une Guerre , coûte chère , très chère . La crise politico-militaire en Côte d’Ivoire ou guerre civile ivoirienne qui commencera officiellement le 19 septembre 2002, un début de solution se profilera le 24 janvier 2003 avec la signature des accords de Linas-Marcoussis. Cependant, une brusque crispation en novembre 2004 remet en cause toutes les avancées obtenues. Une promesse de règlement final se dessinera alors avec la signature de l’accord politique de Ouagadougou le 4 mars 2007, avant d’être remis en cause à l’occasion de l’élection présidentielle ivoirienne de 2010 et de la crise politique qui en résulte. C’est durant ce dernier volet de la Guerre Civile Ivoirienne que se mettront en avant tout une série de Chefs guerre dont le plus célèbre reste et restera Guillaume Soro .

Mais tout cela à un coût! Comment supporte t’on une guerre , quand l’on est un pays sous développé industriellement. C’est là qu’intervient les réseaux mafieux de la drogue . Depuis le 19e siècle , les grandes puissances occidentales se sont mises à financer leurs guerres avec la drogue soit comme outils de destruction économique et commerciale, comme avec les deux guerres de l’Opium qui ont mis à genou la Chine , soit comme moyen de financement des industries de l’armement . Un guerre c’est aussi énormément de moyen logistique , pour déplacer les hommes , les équiper , les nourrir et les entretenir . La Côte d’Ivoire avait donc deux voies de financement , qui lui étaient promues . L’hypothèque de ses ressources produites et en prévision d’être produites , et la drogue . Généralement ça se partage ainsi. , celui qui est au pouvoir , hypothèque les ressources locales et celui qui veut accéder au pouvoir se financera par les réseaux obscurs de la mafia des narco trafiquants , quand bien même il a l’appui économique , logistique et militaire de puissances extérieures , celles ci n’ont pas les moyens de puiser dans leur trésor public pour financer les guerres des autres . La Côte d’Ivoire est un investissement pour la France , mais cette dernière ne peut le faire à ses dépends .

Quand une armée de désœuvrés gagne une guerre !

Invisible , une série plongée dans l’univers des « microbes »

Les articles de Vice.com nous dévoilent donc , un gouvernement arrivé par la voie et le bruit des armes , gangrené jusqu’aux plus hautes strates de l’état par le trafic de drogue . Une fois les rebellions achevées en 2010 , la mécanique du trafic étant déjà lancée , tout cette argent devenait du bonus pour engager des travaux pharaoniques , de l’enrichissement personnel , subvenir au train de vie de l’état , entretenir une armée de rebelles de plus de 8000 hommes voir 10.000 , dont une grande partie aurait intégré l’armée régulière et après que chacun ait perçu sa prime de guerre ,autour de 12millions de francs CFA chacun . Soit presque 200 millions d’euros à débourser pour clore ce chapitre de Guerre civile avec les mercenaires recrutés de manière éparse dans toute la sous région . Nous avons les ministres et présidents les plus riches d’Afrique , sans avoir monté un seul business viable sur le continent … leurs arguments à tous , c’est qu’ils ont des affaires prospères à l’étranger . quand il leur est demandé plus de précision , il n’y a plus de réponse . Le monde du spectacle ivoirien se voit submergé de poudre blanche avec à leur tête une star du coupe décalé décédé depuis , Dj Arafat , un artiste dont les airs et le comportement erratique et désordonné en public, avait de grande similarité avec celle de drogué à la cocaïne , en plus d’être supporté par une grosse base de fans , appelé les Microbes et que lui appelait ses Chinois. Souvent des petits délinquants et dealers ayant infiltrés toutes les écoles pour la revente de drogues ou d’opiacés .

Qu’avez vous fait de notre continent ?

Quand la réalité rejoint la fiction

L’Afrique et notamment l’Afrique de L’Ouest est donc devenu la plaque tournante du trafic de drogue mondiale … enfin l’un d’eux. . Il existe trois grande zone de production de ce produit , Le Croissant D’or ( Afghanistan , Iran et Pakistan) , le Triangle D’or ( Birmanie , Laos et Thailande) puis la l’Amérique du Sud ( Bolivie , Colombie , Mexique , Pérou ) . Mais le groupe qui subit le plus de répression reste les Cartels d’Amérique du Sud , qui pour contourner les Etats Unis ont eu l’idée de passer par l’Afrique pour remonter sur l’Europe puis revenir sur les Etats Unis. Les Pays africains les plus impliqués dans ce trafic furent d’abord la Sierra Leone , le Liberia et la Guinée Bissau , la plus gangrenée des trois .

Mais les différents conflits en Côte D’Ivoire , ont fait appel d’air d’une situation ,qui nécessitait d’énormes capitaux de financement . Une guerre qui dure et qui n’est composée, que de mercenaires et milices armées , est la porte ouverte au trafic de drogue. Et cela n’a pas raté .

La drogue durant une guerre a plusieurs fonctions .. la première celle de shooter les combattants pour les anesthésier des horreurs qu’ils auront à perpétrer durant les combats . Un militaire drogué devient spectateur de ses actes et n’en a plus le contrôle ,et une fois lucide , pour oublier , se replongera dans un état cathartique lui permettant de ne pas rester en contact avec la réalité . La seconde est bien sur le financement de la logistique et des reseaux de corruptions , car il faut pouvoir acheter le silence de tous les relais de transit . Mais la finalité de tout ça reste le financement des Partis politiques et des Lobbys , car ce sont eux qui faciliteront son encadrement et baliseront la route par la mise en place de dispositifs de legalisation et de protection de ce commerce mafieux mais juteux.

Voila donc , les plus hautes instances ivoiriennes, qui sont montrées du doigt. Et le train de vie de certain qui ne correspond pas du tout à leur statut et fonction de fonctionnaire . On apprend que celui qui est en charge de la sécurité de l’Etat , donc un poste des plus stratégiques , car il sait tout ce qui se passe dans le pays , qui rentre , quoi rentre , qui sort ou quoi sort , est le suspect numéro un de tout ce trafic . En plus , d’avoir un maillage extrêmement efficace d’espions de rue , comme les Moineaux de Game Of Thrones , qui viennent lui souffler à l’oreille les moindres rumeurs , ce haut responsable est le Baron affiché de tout ce business . Car même si soudainement, on le présente comme un homme de paille , une manière de diluer ses responsabilité dans ce drame qui entache tout le gouvernement en place, sa fonction d’homme d’état et de trafiquant de drogue pose des questions !! Qu’ont ils fait de notre cote d’Ivoire !! Une plaque tournante de la Drogue !!

Finalement c’est une grande partie ou une grande moitié de la Cote d’Ivoire qui avait souhaité le départ de celui que l’on appelait l’Enfarineur se retrouve enfin de compte avec un Vendeur de Pavot à sa tête , distribuant un autre type de farine bien plus nocif et destructeur .

Des enjeux géopolitiques face à une réélection politique aux USA

Le Président Trump

Mais pourquoi tout ce sait que maintenant !! Ce meme article ayant déjà été édité courant 2019 suite à des conclusions d’une enquête ayant eu cours en 2018 ? Pourquoi il n’y eu aucun écho lors de sa première parution ? Cela veut dire que les choses se savent depuis longtemps mais que rien n’a été fait pour corriger le tir puisque celui qui a été dénoncé comme étant le Baron de a Drogue en Côte D’Ivoire a été promu Premier Ministre entre temps par Intérim en attendant que la convalescence du titulaire prenne fin.

En fait , tout ce scandale estivale n’est que le ricochet d’une guerre électorale qui se déroule depuis les Etats Unis . Une manière de faire tomber tout un reseau du camps adverse , et notamment des Démocrates , qui ont été généreusement soutenu à la précédente élection . Le président actuel de Côte d’Ivoire ayant été un généreux donateur pour celle qui s’est enorgueilli d’avoir fait assassiner le dernier Guide Libyen , et mal lui en pris ,car ce candidat ayant échoué , il s’est mis à dos un président imprévisible , rancunier et irascible . Le dementellement de cette filière se joue donc à la Maison Blanche au travers d’un Président , qui à l’ancien Monde libre contre lui . Et cette affaire risque d’atteindre directement l’Elysée par rebond , qui bien que discrète dans ces révélations est directement impliquée .

Mme Clinton avec le président Ouattara à Abidjan, le 17 janvier 2012 , une alliance dont saura se rappeler le Président Trump

En fait , la surveillance des mouvements ou flux d’argent rendent impossible la dissimulation de revenus . Mais aussi l’achat de bien et changement de train de vie sont comme un nez rouge au milieu de la figure. . Etre milliardaire en Afrique , quand tu ne produis rien , c’est la pire des aberrations . Or c’est en vivant sur le continent , que l’on se rend compte du taux de pénétration des revenus illicites . Soit de la Drogue , soit de la corruption soit de l’extorsion de fond. Car l’on y observe des milieux extrêmement aisés , qui dilapident des fortunes sans que l’on sache d’où cela peut provenir . Et encore plus dans les milieux du spectacles , qui ruissellent d’argent alors que les ventes de leurs albums ne suffisent pas à subvenir à leur besoin . Le monde du spectacle africain et notamment ivoirien rivalise d’opulence avec celle des américains dont on peut suivre aisément les sources . Quand tu es de la Diaspora et que tu descends dans nos pays , tu as parfois l’impression d’être entoure de Qatari et de rois du pétrole , tant les locaux de certaines classes sociales sont insolemment riches et puissant financièrement.

La Guerre des Eco et des Ego

Cette affaire de trafic de drogue dévoilé va beaucoup plus loin que l’on semble le croire , car elle nuit directement à la crédibilité économique de l’état Ivoirien . Nous touchons là à de la Géoeconomie , une guerre des monnaies qui a lieu en ce moment en Afrique de l’Ouest entre la zone francophone et la zone anglophone .

Le 21 Décembre 2019 , Mr Alassane Ouattara décide de faire son deuxièmement coup d’état régionale , toujours adoubé par la France , par l’annonce de l’arrêt brutal du Franc CFA , que lui même plébiscitait avec insistance , pour le remplacer en Aout 2020 par l’ECO . Son ECO , qui sonne comme un Euro des Colonies Occidentales , fait lui écho direct à l’ECO diligenté par le Ghana et le Nigeria , qui serait le diminutif de ECOWAS , Economic Community of West African States, traduction de CEDEAO  l’acronyme de Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest. Créé en 1975, la CEDEAO est le regroupement régional de quinze pays d’Afrique dont la mission est de promouvoir l’intégration économique (notamment l’industrie, les transports, les télécommunications, l’énergie, l’agriculture, les ressources naturelles, le commerce, les questions monétaires et financières, les questions sociales et culturelles…).

Ce braquage financier diligenté par l’Elysée depuis Abidjan a fini de mètre dans une colère terrible les autorités Nigérianes , qui ne veulent pas une soumission économique envers la minuscule , la petite Grenouille qui voulait avaler un éléphant, la France . Ça a été l’affaire de trop qui a décidé le Président Buhari du Nigeria de contribuer activement avec les autorités américaines et notamment le President Trump à faire tomber toute cette filière , ou en tout cas la mettre à nue. Car le Nigeria en matière de drogue et de trafic , elle s’y connait aussi , mais pas quand il s’agit d’alimenter des réseaux politiques , qui s’étendent jusqu’en Occident .

Dévoiler cette affaire de drogue , dévoiler que la Côte d’Ivoire est désormais un narco-état remet en cause sa crédibilité alors qu’elle souhaite prendre le leadership monétaire de toute une région , galvanisé par des taux de croissance basé uniquement sur son endettement contracté à tour de bras durant ses 10 dernières années . Les articles de Vice.com sont parus simultanément dans d’autres médias et validés par l’état nigérian pour leur diffusion . La guerre entre le Nigeria , 210 millions d’habitant dont 84 millions d’électeurs nigérians ont été appelés aux urnes le 23 février 2019 pour élire leur président avec son PIB de 264 milliards de dollars en 2014 , va battre son plein contre la minuscule Côte d’Ivoire , de 25 millions d’habitant ,dont moins de 4 millions d’électeur seront appelés aux urnes le 26 Octobre2020 . Ce sont aussi bientôt celles des Etats Unis et l’animosité , qu’il y a contre le candidat , qui est à la Maison Blanche est , qui ont motivé son besoin de faire un ménage générale , sa guerre contre l’Etat Profond américain dont faisait parti Mme Clinton et dans une moindre mesure Barack Obama , aura une incidence mondiale sur le bon déroulement de leurs trafics les plus mafieux et odieux . Cette affaire de drogue révélée n’est donc que la partie immergé de l’iceberg , qui rentre dans une stratégie plus globale et dont la finalité se dessinera au fil du temps , surtout que nous en sommes qu’au début des révélations. .

En Afrique , oui il y a de l’argent , mais alors attention à sa provenance et à ses conséquence !!

Patrice Nziansè

#AfricaReloaded #TraitéDeGeostrategieEconomique #RebrandAfrica