[FINTECH] – Les chinois sont déjà dans une société « cashless »

Rédigé par le blog Zone Samui le 31 janvier 2019 

Peu importe si elle reçoit un massage thaïlandais à Koh Samui, achète un sac Chanel à Nagoya (au Japon), ou pratique la plongée sur l’île de Mabul (en Malaisie), Chen Shuyan, une employée de bureau de 27 ans basée à Shanghai peut presque tout payer avec son téléphone.

« On dirait que je suis toujours en Chine, je peux utiliser les plateformes de paiements mobile chinoise dans la plupart des endroits, ce qui est très pratique et ils ne me facturent aucuns frais supplémentaire, surtout par rapport à il y a plusieurs années, où nous ne pouvions utiliser que des cartes de crédit ou des espèces lors de nos voyages à l’étranger », a déclaré Chen au Global Times.

La tendance en matière de paiement mobile s’est progressivement étendue de Chine vers l’étranger, sous l’impulsion d’une classe moyenne chinoise en plein essor, qui comme Chen, se rend fréquemment dans des pays étrangers.

Selon un rapport publié dans le Global Times par Alipay, les paiements mobiles sur le marché des touristes chinois ont enregistré une forte augmentation des transactions en 2018. Lors de leurs derniers voyages à l’étranger, les touristes chinois ont payé 32% des transactions utilisant des paiements mobiles, dépassant les espèces pour la première fois.

« Sous l’impulsion du boom du tourisme, les plates-formes de paiement mobiles chinoises constituent et vont traverser une période de développement rapide sur les marchés étrangers », a déclaré Xue Yong, analyste de l’industrie Internet chinoise chez « International Data Corp (IDC) », une firme de conseil en technologies au Global Times.

« De plus en plus de vendeurs à l’étranger adopteront des méthodes de paiement mobiles pour attirer les touristes chinois. C’est une tendance inévitable », a ajouté Xue.

La société WeChat a déclaré dans un article publié ce lundi dans le Global Times que ses activités de paiement mobile à l’étranger avaient augmenté de près de 200% en 2018 et englobaient désormais plus de 49 pays et régions du monde au 24 janvier dernier. La plateforme de paiement prend désormais en charge les paiements dans 16 monnaies différentes.

D’abord accepter par les magasins de la chaîne « Big C » il l’est aussi peu après par « Tesco »

Parallèlement, les activités d’Alipay à l’étranger couvrent désormais plus de 40 pays et offrent également des services de remboursement de taxe (TAX REFUND) immédiat dans plus de 80 aéroports internationaux du monde entier.

La société WeChat a déclaré qu’ils avaient constaté ces dernières années que des vendeurs étrangers « étudiaient activement le comportement de paiement des Chinois et tentent (sont obligés) de s’y adapter ».

« Auparavant, de nombreux touristes chinois nous ont demandé si nous acceptions Alipay ou WeChat Pay, et quand ils ont entendu la réponse négative, certains d’entre eux sont partis directement sans faire d’achats. C’est alors que j’ai décidé d’essayer les nouveaux modes de paiement », a déclaré Anada, propriétaire d’un massage à Chiang mai

Anada a déclaré qu’après l’adoption d’Alipay en octobre 2018, une saison de pointe pour les touristes chinois, le nombre de clients chinois qui ont visité son magasin a augmenté de plus de 10%.

Néanmoins, Anada a déclaré qu’elle préférait toujours le cash, car Alipay facture une commission pour chaque transaction effectuée.

« Mais même si je leur demandais de couvrir les frais de commission, les touristes chinois choisiraient toujours de payer avec leurs applications mobiles au lieu de payer en espèces ou par cartes de crédit », a-t-elle déclaré.

« La plupart des salons de massages autour de moi ont adopté au moins une ou deux des applications de paiement mobiles pour attirer les touristes chinois. C’est plus une publicité spécialement conçue pour les touristes chinois », a-t-elle déclaré.

Le rapport, publié conjointement par Nielsen et Alipay, a montré qu’en 2018, 58% des commerçants situés dans des zones fréquentées par les touristes chinois à Singapour, en Malaisie et en Thaïlande acceptent désormais les paiements mobiles, dont 70% d’entre eux les plateformes chinoises.

En comparaison, seuls 12% d’entre eux ont accepté les paiements mobiles chinois en 2016, soulignant la croissance exponentielle des paiements mobiles chinois, a indiqué le rapport.

À l’approche des vacances du Nouvel An chinois, qui aura lieu le 5 février, le nombre de touristes chinois à l’étranger devrait encore augmenter, ce qui représente une autre occasion intéressante pour ces deux systèmes de paiement mobile de s’implanter davantage sur les marchés étrangers.

Dans les années à venir, la Chine devrait prendre de plus en plus d’avance sur les États-Unis, les actions tentées par Donald Trump ne feront que retardé l’inévitable et la Chine comme première puissance mondiale. Peut être même cette année selon le FMI qui prévoit que le PIB PPA (parité du pouvoir d’achat) atteindra 27 000 milliards de dollars en 2019, quand celui des États-Unis devrait être de 22 000 milliards.

Le système « Alipay » est disponible en Thaïlande et l’inscription est gratuite.

Source : Global Times