[ESS] – Renforcement nécessaire des normes pour les ESS

« L’EXPLOSION » ACCIDENTELLE D’UN ESS  SUSCITE DES PRÉOCCUPATIONS SUR L’ABSENCE DE NORMES .

1458522617884Les images d’un dispositif de stockage par batterie en lithium-ion ayant pris feu dans un garage de maison à Victoria ( Australie) ont fait le tour des médias sociaux, mettant en évidence les risques et l’absence de normes formelles dans une technologie,  qui devrait être au cœur d’un marché prochainement en plein essor , de plusieurs milliards de dollars en Australie.

On estime à plus de  50.000 , le nombre d’installation de systèmes de stockage en Australie au cours des 12 prochains mois, et plus d’un million dans une décennie. Certains suggèrent plus de deux millions de foyers pourraient avoir le stockage d’énergie par batterie dans un temps relativement court .

Cette technologie rentre dans la continuité d’une prochaine révolution énergétique qui déplacera sa charge  des grandes centrales vers la maison et l’entreprise. Le CSIRO (Commonwealth Scientific and Industrial Research Organisation ou en français , Organisation fédérale pour la recherche scientifique et industrielle ) et les acteurs de premier plan comme ENGIE ( anciennement GDF Suez)  prédisent que la moitié de toute la production d’énergie proviendra de sources locales distribuées,  le stockage par batterie va jouer donc un rôle clé.

1458522571756L’Australie est considérée comme étant à la fine pointe de cette révolution. Même le gouvernement de coalition semble s’y intéresser de près . Mais la dure réalité est qu’il n’y a pas de normes officielles fixant les règles et lignes directrices pour les nouvelles chimies de stockage de la batterie tels que l’Ion-Lithium en Australie, et rien n’est prévu pour y remédier dans les cinq ans à venir .

Cela soulève des inquiétudes parmi les installateurs et les leaders de l’industrie sur le risque d’effondrement du marché en cas de moindre incident suspect , en particulier pour tous ces consommateurs visant  le marché du « pas cher » , comme beaucoup l’ont fait avec un toit solaire.

Les images ci-dessus sont apparues sur le site Web de médias sociaux Whirlpool, où il y a toute un éventail de théories quant à ce qui est arrivé. Le feu semble avoir été contenu et le rapport ne mentionne pas de blessé .

Cet incident est survenu avec un ESS fabriqué par GROWATT, un fabricant considéré comme étant en  haut du panier du « premium » du marché chinois. GROWATT a envoyé une équipe de Chine pour enquêter sur l’incident. RenewEconomy (le plus gros site d’information spécialisé sur l’énergie renouvelable d’Australie) a cherché à contacter l’équipe, mais n’a pas réussi.

Ces photos ont été prises à partir d’une installation à Victoria. On ne sait pas ce qui a causé l’ «explosion», même si cela est supposée être un cas d’ « emballement thermique ». On ne sait pas si c’est un défaut d’installation ou un problème avec le système, ou d’autre facteurs tiers.

1450071778397
AGL Energy’s Marc England has been appointed as CEO of Genesis Energy.

Il y a donc espoir que suite à cet incident , il y ait une sensibilisation suffisante pour imposer les normes nécessaire à une meilleur sécurité . La nature des systèmes de stockage de l’énergie par batterie et les produits chimiques qui la composent rendent potentiellement les éléments électroniques trop instables pour qu’ils soient mis dans une maison simplement, comme l’aurait fait remarqué l’an dernier Marc England qui est à la tête de AGL Energy.

John Grimes, le directeur général du Conseil de stockage d’énergie, dit qu’il existe des normes australiennes en place pour les technologies de stockage de la batterie plomb-acide (bien que ceux-ci soient âgés de 20 ans et doivent être mis à jour), mais il n’y a pas de normes pour de nouvelles chimies tels que le Lithium-Ion .

battery-guideL’ESC (Energy Storage Council)  est sur le point de proposer un ensemble des «meilleures pratiques» , des lignes directrices pour les produits de stockage de la batterie, les installations et l’entretien qu’il espère , agira comme une norme provisoire pour les développeurs de stockage de la batterie et les installateurs, et comme un guide pour les consommateurs.

L’ESC est également sur le point de produire une «Liste Blanche» de produits pour veiller à ce que les systèmes hybrides sont intrinsèquement sûrs. Cela se fait avec l’aide de consultants internationaux de normalisation DNV (Det Norske Veritas) , via leur laboratoire d’essai de stockage d’énergie aux États-Unis.

« Le fait qu’il n’y a pas de norme signifie que cela laisse la porte ouverte à n’importe quel vendeur de tapis à mettre quelque chose sur le marché », a déclaré Grimes. « Voilà quelque chose qui nous fait peur – nous voulons et avons besoin de bons résultats pour les consommateurs et rassurer le grand public dès les premiers jours.  »

«Nous ne voulons pas effrayer le public en lui disant qu’il y a un risque énorme. Nous voulons faire en sorte que les gens prendre une décision éclairée. Le choix de système reste encore restreint ,  mais il va croître de façon exponentielle.

« Nous devons veiller à la sécurité des installateurs, des clients et de leurs familles, et les premiers intervenants en cas d’urgence, y compris contre le feu. »

Le Conseil d’Energie Verte  travaille aussi sur l’élaboration de normes pour les batteries et l’introduire dans la formation des installateurs.

« Nous sommes enthousiasmés par les possibilités offertes par la technologie de stockage d’énergie par batterie , les résultats sont passionnants, mais la protection des consommateurs doit rester la priorité absolue de l’industrie, » un porte-parole a déclaré dans un communiqué envoyé par courriel.

« Nous avons parlé à un panel de décideurs sur cette question pour mettre en évidence la nécessité d’une réglementation qui va garder les produits de faible qualité hors du pays et de faire en sorte que ceux qui installeront cette technologie de stockage par batterie seront des professionnels hautement qualifiés. »

Mark Hickey, installateur pour la société NSW-based Light Touch Solar & Electrical , reconnaît que l’absence de normes et de contrôles sur les actions de quelques-uns est une préoccupation majeure.

Alors qu’il y avait des processus d’approbation pour les panneaux solaires – tout récemment mis à jour pour un archivage des accréditations plus claires et plus accessibles – et pour les onduleurs, il n’y en avait pas pour le stockage par batterie. Et il n’y avait pas de restrictions sur les intervenants susceptible d’installer ces dispositifs .

«Certaines personnes sont là pour faire un profit rapide », dit Hickey. « Certains de ces petits acteurs nuisent à la réputation de l’industrie et de ceux d’entre nous qui essayons de faire du bon travail. »

Hickey pense que cela pourrait déclencher une réaction excessive du gouvernement et des services publics en place, avec des restrictions injustifiées et coûteuses imposées au business. «Je suis très enthousiasme par le succès prometteur de la technologie de stockage par batterie, mais j’ai des préoccupations au sujet de quelques installateurs minoritaires et les dommages qu’ils peuvent causer au business . »

En effet, le message dominant de l’industrie du stockage solaire et la batterie est que – comme la plupart des industries – vous obtenez ce que vous souhaitez à la hauteur de ce que vous  payez. La crainte est que les ménages australiens – ayant dès les premières années recourus au « pas cher » du marché solaire – soit tentés de faire la même chose avec le stockage par batterie.

Workers installing alternative energy photovoltaic solar panels on roof
Workers installing alternative energy photovoltaic solar panels on roof

Jeff Wehl, de Ecoelectric, un installateur de panneau solaire sur le toit et de batterie hybride dans le Queensland, est l’un de ceux qui, dit-il , qui craint que de nombreux consommateurs australiens tombent dans le même piège , qu’au premier temps de ses premières installations de toits solaires, acheter moins cher et de moindre qualité afin d’ économiser de l’argent.

La promesse de Tesla pour des ESS à bas pris avant suscité une tres forte demande pour la livraison d’appareils à environ $4,000 AUD environ. Mais cela ne comprend pas les onduleurs, d’autres technologies et installation , qui augmentent au finale vite la facture . Cela a conduit à une certaine chute des commandes pour reporter les recherches sur du produits moins chers.

Wehl raconte une récente démonstration de produits pour les installateurs par une autre marque de stockage par batterie , qui aurait fini mal à cause de le défaillance d’un composant électronique ,  le dispositif aurait « fait une forte détonation »,  le condensateur ayant  explosé.

ess12-638« Il y avait environ 10 entrepreneurs dans la salle de démonstration et nous avons tous eu la même pensée – nous ne sommes pas près d’acheter ce produit avant au moins 12 mois. Il semble que beaucoup de fabricants fassent la course pour mettre en vente son produit sur le marché, mais certains ne sont pas prêts « .

Glen Morris, le chef expert technique au ESC, travaille avec Standards Australia sur l’élaboration d’une nouvelle norme – AS / NZS5139 – pour les nouvelles chimies de stockage par batterie.

Mais il dit que c’est un processus long, étant donné que bon nombre de fabricants qui travaillent sur le développement de nouvelles normes pour une «capacité réduite »

Il est en faveur d’un système adopté en Allemagne, connu sous le nom KIT, ce qui donne un système de pondération sur les produits de stockage de la batterie. Tous les produits ci-dessous une pondération donnée ne peuvent pas être installés.

« Tout le monde peut vendre un système de stockage par batterie en Australie», dit Morris. À l’heure actuelle, il incombe au fabricant de fournir les conseils nécessaire de sécurité sur leur technologie. Il recommande aux consommateurs de demander une formulaire de sécurité (SDS – Savety Data Sheet), mais il dit que peu de fabricants le leur fournissent.

«Je n’introduirais aucune ESS à l’intérieur d’un bâtiment sans connaitre la composition exacte des batteries qui la compose», dit-il.

Publié le 21 Mars 2016 par Hanan McGrory sur Solar Battery Warehouse
source : http://www.solarbatterywarehouse.com.au/battery-news-2/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *