Comment j’ai découvert la Fintech Chinoise …

à Guangzhou , le 5 Mai 2019 par Patrice Nziansè

Fintech & Afrique, une bonne affaire ?

La #Fintech est un sujet très à la mode dans les forums du Digital africain , qui n’ont su associé l’innovation numérique , qu’avec ce type de thématique, qui semble être très juteux . La Fintech est finalement là où l’on voit le plus d’argent passer entre ces doigts et où il est le plus facile d’en tirer des profits rapides . Mais est ce que la Fintech Africaine est vraiment de la Fintech, mais surtout répond à un besoin locale , c’est à dire des commerçants comme des clients , et rentre dans son écosystème quotidien ?

Pour donner réponse à cette question , il est bon de s’intéresser à des solutions qui marchent et sont utilisées de manière banale et standardisée dans leur environnement journalier . Et pour cela , je vais prendre les exemples de WeChat et AliPay , les deux mastodontes du paiement digitale en Asie . Oui car tout deux ont leur épicentre en Chine , mais tendent à s’étendre sur toute l’Asie .

La Fintech en Chine …

L’Asie a pris de l’avance sur le Monde avec le Paiement digitale , mais s’y prenant de manière des plus subtiles et discrètes . D’abord capter du public avec des outils Sociaux , comme la messagerie ,les jeux , la video , les appels téléphoniques rendant démocratiques et accessible la communication en Chine et vers le Monde, pour devenir progressivement de puissantes et incontournables plateformes de paiement , de distraction et de e-commerce.

Tout laisserait à penser que l’aventure commencerait avec WeChat , mais que nenni ! WeChat est une grosse mise à jour et une évolution logicielle de leur première messagerie QQ , qui existe depuis 1999 . QQ est conçu sur une base ICQ ( acronyme de « I Seek You » ) , un système propriétaire de messagerie instantanée, de VoIP et de visioconférence de la société Mirabilis fondée en novembre 1996 par quelques étudiants israéliens.

Le ICQ est le premier interface visuel, qui révolutionna l’internet à la fin des années 90 et qui fit les beaux jours de Caramail en France , Aol Instant Messenger , MSN Messenger , Yahoo! Messenger et autre autres acteurs de cette époque en pleine effervescence informatique.

Who’s Who ?

Mais qui sont WeChat et QQ ? Ce sont deux applications developpées par la très prolifique Holding TenCent crée en 1998 à Shenzen non loin de Guangzhou , par Ma Huateng , Tony Zhang , Chen Yidan , ZengLiqing , Xu Chenye et  Chen Ye XuMa Huateng est le Ceo de Tencent , une Holding high tech énorme et très puissante , déjà très bien implantée depuis 1999 avec leur messagerie QQ . Tencent , c’est du Réseau Social , de la Fintech , de l’Entertainment , des plateformes de e-commerces , de e-learning , de l’information , du Jeu et maintenant de l’Intelligence Artificiel … cette structure n’est donc pas une petite start-up balbutiante , mais un vrai concentré de technologie et de développement ayant presque le monopole sur plus d’1 milliard de Chinois … l’avantage d’un pays régulé et régulateur, à l’affut des débordements et des dérégulations . La recherche de l’efficacité est une valeur chinoise qui se retrouve dans les outils proposés par Tencent .

WeChat , une transition de QQ …

J’avais déjà téléchargé une version de QQ en 2014 , encouragé par la rumeur de son succès en Chine ( 861 millions d’utilisateurs en 2017 dont 266 millions de connectés au quotidien ) sans savoir , que la version mise à disposition sur les plateformes de téléchargement hors Chine n’était qu’une version allégée dépourvue de ce qui fait vraiment son succès et son utilité dans son pays de naissance .

Et c’est là , que la Chine sait avancer de manière subtile , discrète et stratégique . Car déjà depuis longtemps , la version QQ chinoise intègre les premiers éléments de FinTech , c’est à dire scanner et paiement par QR code , commande en ligne et beaucoup des éléments , qui apparaissent dans le WeChat , mais qui ont été développés par le groupe Tencent et testés en temps réel avec leur QQ .

Le QQi , dit QQ international étant bridé et limité à la simple fonction de messagerie et donc de fort peu d’inn vis à vis de ce que l’on pouvait déjà trouver sur la marché occidental et africain.

WeChat , une révolution 100% digitale …

WeChat , crée en 2010 et lancé officiellement en 2011 , est la refonte visuelle de QQ, qui passe du Bleu et Pinguin de QQ au vert de WhatsApp . Oui parce que clairement Tencent adopte les codes couleurs imposés ou en vogue pour rassurer surement un plus large public internationale et puis , il faut pas se mentir , semer le trouble . Visuellement l’icône des deux applis phares sont identiques . Et WeChat à introduit tout ce qui a fait le succès de WhatsApp c’est a dire la téléphonie et la video , mais en allant beaucoup plus loin que son concurrent car derrière WeChat il y a toutes les plateformes et force de frappe de la Holding TenCent .

WeChat est une vrai usine a Gaz , où l’on peut pratiquement tout faire depuis son portable , Chatter , Acheter , Commander , Payer , Transférer de l’argent , partager des bons moments . D’ailleurs créant la nécessité d’avoir obligatoirement un Smartphone pour la pleine utilisation de toutes ces applications , un sujet que je développerais aussi , sur ce qu’implique en technologie et technique une Fintech réussie et aboutie .

Facebook vs WeChat , le Game of Thrones de la Fintech …

WeChat , c’est la combinaison de Facebook et de WhatsApp , acquise en 2014 pour 22 milliards de USD par le premier, mais qui tarde à se lancer dans l’outils de paiement , qui est l’issue finale de toutes ces applications . D’ailleurs au début de ce mois de mai 2019 , nous apprenons que Facebook veut lancer son système de paiements dans plusieurs pays cette année, et pour cela a privilégié le Royaume-Uni puisque WhatsApp y est plus populaire qu’aux Etats-Unis . Il compte en outre trouver à Londres du personnel venant de nombreux pays en particulier en Inde où WhatsApp est très utilisé, selon le Financial Times. Mais c’est aussi très stratégique , car WeChat fonctionne déjà à Hong-Kong , qui l’on sait , est une ancienne colonie britannique . Et d’ailleurs , Hong-Kong est un monde à part en Chine encore ouvert sur le monde est extrêmement occidentalisé , une place aussi de la Finance très liée à Londres . Facebook par cette entremise décide de s’attaquer directement au géant Chinois . Winter is coming !!

Facebook et WhatsApp ont l’avantage de leur couverture mondiale et de popularité déjà acquise …. la Bataille s’annonce rude … mais c’est sans compter l’appui d’autres industries comme Alibaba dans le e-commerce ou de Huawei , dans la téléphonie , qui vont subrepticement introduire leurs applications , mais surtout devoir les developper localement , car pour le moment … WeChat Pay reste tres local et localisé en ne bénéficiant pas aux commerces du reste du Monde.

WeChat Pay encore fermé au Monde

Ce qui handicape un utilisateur non chinois , c’est que tres vite des lors que l’on s’enfonce dans les fonctionnalités , tout est écrit en mandarin , limitant de tres loin son utilisation pour les personnes illettrées que nous sommes en langue chinoise . Mais il suffit de voir comment les chinois sont tous rivés sur leurs écrans dans le métro pour en deviner que le potentiel attractif y est important .

AliPay est la deuxieme alternative aux paiements digitals et pour ceux qui ne l’avait pas compris est la section bancarisée de Alibaba . La force de AliPay est sa forte présence auprès des commerçants auxquels elle fournit déjà tous les outils de facturations . Douchettes , caisse numérique , des logiciels de comptabilité déjà compatible . Il suffit pas sortir son logiciel de FinTech pour se dire acteur de la FinTech , il faut aussi introduire tout l’écosystème d’acquisition et ne pas enfermé les commerçants dans des logiciels propriétaires tres limités et limitante .

E

Et c’est pour moi ce qui fait la vrai différence entre la Fintech tel que développé en Afrique et Occident , et la Fintech Chinoise propose du Soft et le Hard qui vont ensemble . Des outils clé en main pour toutes les bourses et pour tous types de structure … le commerçant ambulant comme la chaine franchisée utilisent ces outils de paiement qui sont aussi des puissants gestionnaires de votre comptabilité.

Il ne s’agit pas donc d’offre d’ outils de transaction en Webapp connectés par une simple API sur les interfaces de Orange Money ou MTN Mobile Money , mais de vrais solutions comparable à des progiciels de comptabilités tels que Sage Compta ou Négoce , voir même SAP . La Fintech africaine a été prise d’assaut par les compagnies de telephonie par opportunisme en s’arrogeant le titre de banque en plus d’opérateur téléphonique . Mais ce ne sont que des transitaires , l’Africain dans son utilisation courante utilise la monnaie en liquide et la monnaie électronique de manière occasionnelle , qu’il credite au cas par cas . En aucun cas l’argent ne reste dans ses comptes ou n’est épargné .

WeChat et AliPay ne s’arroge pas le titre de banque puisque ils travaillent en étroite collaboration avec les Banques Chinoises et les opérateurs de téléphonies locales . Pour accéder aux fonctionnalités de Paiement par WeChat Pay ou AliPay , vous devez y etre inscrit . Mais ce qui est époustouflant , c’est la mise en service hyper rapide de ces fonctionnalités , là où en France pour un virement de compte à compte il faut compte 48hrs si ce n’est pas 72hrs quand vous faites ce virement un Vendredi . La force de la Fintech chinoise est son extreme souplesse , rapidité et efficacité une fois qui vous avez rempli tous les critères .

La où le courant occidentale va emmener de la confusion dans les genres , la Chine va imposer des regles tres strictes et cloisonner les secteurs . Ton argent reste a la Banque et ne te lie pas à ton opérateur téléphonique advitam aeternam . Ton argent peut alimenter ton WeChat comme un porte monnaie mais tu peux aussi transférer cette argent dans l’autre sens . Je n’ai objectivement pas pu exploiter toute la puissance des outils AliPay et WeChat Pay car tres vite limité par la langue … mais je vous ferai d’autres articles vous montrant des aperçus . Il ne s’agira pas de copier bêtement ses fonctionnalités pour les transposer dans un contexte locale mais de comprendre l’essence de son fonctionnement et de sa volonté utilitaire auprès de ses utilisateurs .

Le prochain épisode sera donc de vous narrer la mise en fonction de mon WeChat Pay et AliPay , qui n’ont pas été aussi simple que cela pour un étranger mais une fois en place , change toute ta vie sur place ..


Ce qu’il faut retenir …

Nous avons beaucoup à apprendre de la Chine et de sa stratégie commerciale et économique . Il y a certaines valeurs et éthiques commerciales, que je ne retrouve pas dans les méthodes agressives et intrusives des solutions Occidentales , et qui me font être plus rassuré par la gestion de nos données par la Chine , que peuvent l’être d’autre géant de l’internet plus de l’Ouest . Nous avons là l’occasion d’observer un autre point de vue et autre façon d’aborder la Fintech , qu’il ne faudrait pas écarter . Mais qui vont de toute manière remettre en cause la gestion économique de nos états et la souveraineté de notre monnaie . L’Afrique doit donc posséder ses outils ou mourir , ça devient de plus en plus une certitude chaque jour et une urgence .. Il serait dès lors ingénieux d’établir des à présent des partenariats avec la Chine High Tech , tel que le fait Hong-Kong , qui même si faisant partie de la Chine à nouveaux depuis 1999 , reste un pays dans le pays , très différentes de son fonctionnement de la Chine Continental ( Mainland China ) .

Dans le but de promouvoir la croissance de la technologie financière à Hong Kong, le parc scientifique et technologique de Hong Kong (HKSTP) a signé un protocole d’accord avec le géant chinois de l’internet Tencent. Le partenariat vise à accélérer le développement de la R&D et le déploiement de la Fintech dans la ville.

Grâce à ce protocole d’entente, Tencent utilisera son expertise technologique dans les systèmes de paiement, les portefeuilles électroniques, la sécurité des données, l’Internet des objets, la blockchain, l’intelligence artificielle et le cloud computing pour aider les sociétés d’hébergement et les incubés à se développer , et à alimenter l’écosystème technologique de Hong Kong en renforçant l’innovation de intelligence artificielle, robotique, HealthTech et ville intelligente.

Pooja Singh
Editor, Entrepreneur Asia Pacific
Le 30 Janvier 2019
The Pearl River (le Zhujiang)

Ceux qui vous disent que la Chine est un pays en voie de developpement autoritaire et répressif , vous mentent . Il n’y a de Communisme que le nom , mais la rapidité avec lequel l’ économie , la technologie , la technique et la logistique évolue surplace , montre un tout autre dynamisme bien loin des tableaux caricaturaux bon à nous faire peur et du modèle économique , que cette dénomination introduit . En tout cas , je reste séduit par l’ambiance locale . La collaboration entre Etat et Entrepreneur est évidente , me semble plus souple au vue de ce qui a été consentie en si peu de temps (une vingtaine d’année pour l’e-commerce et la Fintech) et apaisée , tenant comptes des réalités de guerre économique auxquelles le Monde est secoué. La Chine est devenue un pion important de cette échiquier , qui n’est plus à négliger . Le monde entier s’y retrouve 2 fois par an à Canton pour vendre ce qui sort de ses usines et faire grandir son influence commerciale toujours plus haute  :

Les sociétés , qui perdurent sont celles , qui savent se renouveler

mike markkula , mentor de steve jobs

Patrice Nziansè , est consultant Datacenter Management & Delivery . Il fonde l’incubateur & Think Tank Hi-LABZ pour penser et proposer des solutions Agrotech , Foodtech et Digitech adaptées au continent Africain.


#AfricaReloaded #TraitéDeGeostrategieEconomique #RebrandAfrica

👋